Caroline Lefer-Palos, thérapeute narrative, pratiques narratives, accompagnement sur-mesure

Enchantée, moi c'est Caroline

Thérapeute et journaliste, j’explore le sens de la vie pour que tu deviennes l’héroïne de la tienne.

J’ai réuni toutes mes passions et mes expériences de vie pour créer le métier de mes rêves : La Bio’Pop.

Je développe la méthode P.O.P. pour t’aider à débloquer tes noeuds au cerveau, créer des déclics qui changent ta vision de la vie et mettre en récit ton histoire afin de te remettre en mouvement. 

Tu veux connaître l’histoire version longue ?

suis-moi

Les éléments de mon histoire

toutes les aventures qui m'ont menées vers la Bio'Pop

Formations

Certifiée en Pratiques narratives à l’IFOD, je continue de me former en permanence sur des techniques complémentaires comme : l’hypnose, l’arbre de vie, la conversation avec le corps, le yoga et la bibliothérapie 

De quoi avoir toute la théorie et la pratique en poche pour bien vous accompagner.

Journalisme

Après un master en journalisme à l’ESJ Paris et des études de lettres à La Sorbonne, j’ai passé 12 ans dans les médias.

J’ai été journaliste culture et société, reporter radio ou encore productrice de podcast, entres autres. Plus de détails sur mon profil LinkedIn.

Ces milliers d’interviews de personnalités publiques, d’experts et de citoyens m’ont permis d’affiner mes questions et ma plume pour vous.

design

J’ai été directrice artistique chez Webedia Brasil et secrétaire de rédaction en pré-presse pour le journal La Provence.

Ce qui me permet aujourd’hui de vous fabriquer de beaux objets livresques.

Cerveau & Psycho

J’ai toujours été passionnée par la psychologie et les sciences cognitives. J’ai passé des heures, des jours et 15 années à apprendre le fonctionnement de notre cerveau. 

Ce qui me permet de vous partager ces connaissances sur le fonctionnement de notre cognition.

Engagements

Depuis l’adolescence, je m’implique dans des projets associatifs. Que ce soit en tant que bénévole ou salariée dans des associations agissant pour l’environnement, l’inclusion social, l’égalité des chances ou l’éducation aux médias (WWF, AFEV, Nos do Morro, Casa Sao Luis, 30s avant d’y croire, entres autres).

La Bio’Pop est une entreprise respectueuse de la nature et des humains. 

Créativité

Théâtre classique, improvisation théâtrale, littérature, écriture créative, arts plastiques, broderie, lettering, yoga et voile sont les activités que je pratique au quotidien. 

Explorer des domaines artistiques et sportifs me permet de vous proposer des accompagnements toujours plus créatifs et adaptés à votre façon d’être.

 

Quelques anecdotes sur moi

Je suis Franco-brésilienne

Et oui, derrière mes yeux bleus et mes cheveux noirs se cachent un papa normand et une maman d'Amazonie. J'ai grandi dans ces deux cultures.

J'adore le vélo

Que ce soit au quotidien pour mes déplacements parisiens, en petites aventures le week-end ou en grand voyage sur plusieurs semaines. C'est d'ailleurs en pédalant sur mon vélo que m'est venue l'idée de créer La Bio'Pop.

Je parle couramment 4 langues

Mes langues maternelles sont le Français et le Portugais du Brésil. Je parle aussi couramment Anglais et Espagnol. Ce sont vos langues maternelles ? Je peux travailler avec vous en VO.

Je suis très très maladroite

Les objets me sautent tout le temps des mains, les meubles se cognent constamment contre moi, les portes claquent sur mon nez, le sol m'appelle souvent... bref, appelez-moi Pierrette Richard !

J'ai Vécu 10 Ans Dans Les Amériques

Oui "les." J'ai vécu plusieurs années à Rio de Janeiro et à Montréal et j'ai fait un roadtrip de 2 ans en Amérique latine. Oui, j'aime voyager lentement.

J'adore Les Chanteurs Morts

J'écoute presque que des chanteurs morts. Et mon grand bonheur dans la vie est de chanter leurs chansons à tue-tête sous la douche ou dans des blindtests.

Il était une fois La Bio'Pop

Tout a commencé fin 2014, dans un café / librairie de Rio de Janeiro. Je racontais encore une fois à mon amoureux à quel point j’étais mal au travail. Quand mon amoureux me demande : “Imagine, demain tu démissionnes, tu ferais quoi de tes journées?” Je lui ai spontanément répondu : “J’interrogerais des gens et j’écrirais leur vie.”

Deux mois plus tard, je démissionnais sans filets pour réaliser ce fantasme. Je l’ai fait à travers des reportages et en créant Sunday’s Folks. Un site dans lequel j’allais à la rencontre de gens ordinaires aux histoires extra-ordinaires, je les accompagnais dans leur histoire de vie, je l’écrivais puis je les partageais pour inspirer les lectrices.

Et là, j’ai connu la richesse, le succès et la gloire ! Non. Et heureusement parce que toute belle histoire a besoin d’épreuves, d’alliés et de temps qui passe.

À la place, j’ai connu la joie, l’amour et la reconnaissance. La joie de faire ce que j’aime le plus au monde : interroger, écouter et écrire. L’amour apporté par les gens que je rencontre et qui me lisent. La reconnaissance d’apporter du bien-être à tout ce beau monde. Moi qui étais en petits morceaux, ce projet m’a aidée à me reconstruire. 

Et surtout, cela m’a fait rencontrer Joseph. Un monsieur de 95 ans qui après avoir vécu mille aventures, végétait dans une maison de retraite. On m’avait confié que son seul regret dans la vie avait été d’avoir jeté ses journaux intimes. Il avait besoin de laisser une trace. Ensemble, on a fait éclore son histoire. Je l’ai écrite, on l’a partagé et cela a métamorphosé Joseph.

Je suis partie de Rio puis Jojo est partie de ce monde. Je garde précieusement ce qu’il m’avait dit lors de notre dernière rencontre : “Merci d’avoir changé ma vie.” Ma plus grande fierté.

 

Des années et des voyages plus tard, je me retrouve enfermée dans un appartement montréalais. Nous sommes quelque part en 2020. Bouleversements et remises en question. Quand mon amoureux me dit :”fais juste un truc qui te fait plaisir.” Alors, je crée le podcast : C’est quand le Bonheur ? Dans ce podcast, j’explore le sens de la vie via la notion de bonheur. Et ce, en interrogeant des gens ordinaires et d’autres plus spécialistes. 

Accompagner mes invitées à accoucher de leur vérité me bouleverse. Je me rends compte que j’ai ce pouvoir un peu magique de leur apporter des déclics sur la compréhension de leur histoire. Je m’aperçois aussi que découvrir ces leçons de vie apporte un bien fou à mes auditrices.

Certes, ce projet est ma bulle d’oxygène dans les turbulences de la Covid mais je ne conscientise rien du tout à ce moment-là. La richesse, le succès et la gloire attendront. 

Durant cette période, je fais un accompagnement à la reconversion. Je m’aperçois que ma mission de vie est de faire que les personnes se comprennent elles-mêmes et entre elles. Que mes valeurs sont : liberté, créativité et compréhension. Je confie également à ma coach que dans mes rêves les plus fous, je passerais mes journées à écouter les gens, faire qu’il se comprenne, créer des déclics chez eux et écrire leur histoire. Mais bon faut pas rêver, c’est pas un métier ça. Elle me répond que ça peut l’être.

 

Et là, ça fait bim dans ma tête, j’ai changé de vie, j’ai lancé La Bio’Pop et tout est bien qui finit bien. Toujours pas. Mais nous sommes bientôt arrivées. J’en avais certes très envie mais j’étais assaillie de doute et de peur et de pleins de bonnes raisons très valables pour ne pas faire de mon rêve une réalité. 

J’ai quitté Montréal en faisant un détour par l’Ouest-Canadien, à dos de vélo. Cette aventure a été un bel exploit mais surtout un voyage intérieur. Et intérieurement, je me suis rendu compte que j’avais l’envie profonde d’accompagner des personnes d’une façon qui réunit mes passions, mes compétences et mes valeurs.

Et là, j’ai enfin rencontré la richesse humaine, le succès de faire ce que j’aime et la gloire d’aider les autres. Début d’une autre histoire, la notre.